Kings of Golf par Optima

par Membersonly

L’édition 2014 du « Kings of Golf by Optima » a été une belle réussite. Nicolas Colsaerts, Jose-Maria Olazabal, Miguel Angel Jimenez et Sam Torrance ont assuré le spectacle sur le parcours du Zoute et devant un public émerveillé.

Par Miguel Tasso

Des coups de golf venus d’ailleurs, une ambiance festive et un beau soleil d’automne :

la deuxième édition du « Kings of Golf by Optima », qui s’est disputée dans le cadre magique du Royal Zoute Golf Club, a récolté un grand succès. Ce tournoi-exhibition bénéficiait, il est vrai, d’un plateau exceptionnel avec les présences de Nicolas Colsaerts, bien sûr, mais aussi de trois légendes du golf mondial et de la Ryder Cup : l’Ecossais Sam Torrance et les Espagnols Jose-Maria Olazabal et Miguel Angel Jimenez.

Sous un beau soleil automnal, les quatre champions sortirent le grand jeu, au propre comme au figuré. Le matin, histoire de lancer l’événement, ils frappèrent des balles (biodégradables) dans la mer depuis une estrade installée sur la digue, devant l’Office du Tourisme de Knokke. Et, l’après-midi, après un « clinic » placé sous le sceau de la bonne humeur, ils s’affrontèrent sur dix trous à l’occasion d’un « Skins Game » caritatif.

Pour l’occasion, Colsaerts faisait équipe avec Olazabal tandis que Jimenez formait un tandem inédit avec Torrance. Une prime de 1000 euros était proposée sur chaque trou. Comme il se doit, elle était immédiatement reversée aux oeuvres partenaires (les associations « Jeronimo », « Muco », « Missing Children Europe » et « Belgian Kids Fund »).

Plus de deux mille spectateurs – connaisseurs et béotiens mélangés – apprécièrent à la fois la promenade, le chant des birdies et les coups remarquables des quatre ténors.

Jose-Maria Olazabal, 48 ans, apprécie également beaucoup le club knokkois. Voici quelques années, il avait même adressé une dédicace personnalisée et élogieuse à Léopold Lippens. « C’est l’un des plus beaux parcours sur lesquels j’ai eu l’occasion de jouer » écrivait-il. Un compliment qui est évidemment resté graver dans le cœur du président du Royal Zoute Golf Club et du bourgmestre de Knokke-Heist.Heureux d’évoluer devant ses supporters, le « Belgian Bomber » sortit l’artillerie lourde et envoya quelques drives dont il a le secrets pour le plus grand plaisir de ses nombreux admirateurs. Mais ses partenaires de jeu avaient aussi des arguments. A commencer par Miguel Angel Jimenez, 50 ans et l’un des joueurs les plus appréciés de la planète-golf. Arrivé le matin même, en jet privé, depuis sa chère ville de Malaga, l’Andalou fut égal à sa réputation de champion épicurien. Artiste dans l’âme, il régala le public de quelques approches déposées au drapeau, le tout avec une rare décontraction et son fameux cigare au bout des lèvres. «Ce parcours du Zoute me rappelle de très beaux souvenirs. C’est ici que j’ai remporté mon premier tournois sur l’European Tour en 1992 au terme d’une belle bagarre avec Nick Faldo » nous confiait-il à son arrivée, un zeste de nostalgie dans la voix.
Jose-Maria Olazabal, 48 ans, apprécie également beaucoup le club knokkois. Voici quelques années, il avait même adressé une dédicace personnalisée et élogieuse à Léopold Lippens. « C’est l’un des plus beaux parcours sur lesquels j’ai eu l’occasion de jouer » écrivait-il. Un compliment qui est évidemment resté graver dans le cœur du président du Royal Zoute Golf Club et du bourgmestre de Knokke-Heist.Heureux d’évoluer devant ses supporters, le « Belgian Bomber » sortit l’artillerie lourde et envoya quelques drives dont il a le secrets pour le plus grand plaisir de ses nombreux admirateurs. Mais ses partenaires de jeu avaient aussi des arguments. A commencer par Miguel Angel Jimenez, 50 ans et l’un des joueurs les plus appréciés de la planète-golf. Arrivé le matin même, en jet privé, depuis sa chère ville de Malaga, l’Andalou fut égal à sa réputation de champion épicurien. Artiste dans l’âme, il régala le public de quelques approches déposées au drapeau, le tout avec une rare décontraction et son fameux cigare au bout des lèvres. «Ce parcours du Zoute me rappelle de très beaux souvenirs. C’est ici que j’ai remporté mon premier tournois sur l’European Tour en 1992 au terme d’une belle bagarre avec Nick Faldo » nous confiait-il à son arrivée, un zeste de nostalgie dans la voix.

Olazabal, double vainqueur du Masters d’Augusta (1994 et 1999), était d’autant plus heureux d’être là qu’il faisait équipe avec son protégé Nicolas Colsaerts. Pour rappel, le champion basque était le capitaine du joueur belge lors de la Ryder Cup en 2012 à Medinah. «C’est vrai, j’ai une relation spéciale avec Nicolas. C’est un joueur que j’apprécie beaucoup à la fois pour ses qualités sportives mais aussi pour sa personnalité. Lorsqu’il me le demande, je suis toujours ravi de le conseiller et de mettre mon expérience à son service » expliquait-il.

Quant à Sam Torrance, 61 ans, il fut égal à lui-même. Champion « old school » et « monument classé » du golf écossais, il enchanta le public par son état d’esprit cool et sa bonne humeur communicative. Et il ne manqua évidemment pas de rappeler à ceux qui en doutaient que, comme le bon vin, le golfeur vieillit bien !

Bref, cette édition 2014 du « Kings of Golf by Optima » fut un grand cru. Initiateur et organisateur de l’événement, Andy Hancock (Vaav Communication) était d’ailleurs ravi. “Les budgets nécessaires pour mettre en place un tournoi de l’European Tour sont devenus très importants. Je crois que ce concept répond mieux à la demande spécifique du public belge. Il lui permet d’assister à un vrai spectacle golfique dans une ambiance festive et décontractée. C’est à la fois intéressant pour les spécialistes et pour ceux qui découvrent les joies de ce sport…”

Les sponsors et partenaires affichaient aussi un grand sourire. Le samedi, malgré un violent orage en fin de journée, leurs invités avaient pu jouer un trou avec Nicolas Colsaerts et Jose-Maria Olazabal à l’occasion d’une compétition réservée aux amateurs. Et un dîner de gala avait, ensuite, servi de dix-neuvième trou. Mêler le golf aux relations publiques et au networking dans une ambiance épicurienne et décontractée : la recette a fait ses preuves !

Différentes animations – concours de putting Odyssey et analyse de swings avec «Swinguru – contribuèrent aussi, en coulisses, au succès de ce tournoi appelé à devenir un « classique ».

Miguel Tasso