Quiberon : une presqu’île entre ciel et l’eau

par Raymond Green

       Quiberon : une presqu’île entre le ciel et l’eau

On ne présente plus le « Sofitel Thalassa Sea & Spa » de Quiberon. Qu’il s’agisse de minceur, de détox, d’esthétique ou de simple remise en forme, l’adresse fait référence. Visite guidée avec Bart Van Cauwelaert, son directeur belge.

Par Miguel Tasso

Cap sur Quiberon, mon capitaine !

Quel régal de poser à la fois ses valises et ses soucis sur la célèbre presqu’île, havre de paix où le temps semble s’arrêter. Il n’y a pas meilleur endroit pour se ressourcer et faire le plein d’iode. A tout moment, la mer donne le tempo, au rythme des marées. Omniprésente, on la voit, on l’entend, on la sent. C’est elle qui crée ces lumières magiques qui donnent au ciel ses couleurs improbables. C’est elle qui apaise l’ambiance et vivifie l’air. Qu’il vente, qu’il pleuve ou qu’il fasse grand soleil.

Oui, dans un monde balisé par le stress et la course aux performances, Quiberon est une halte idéale. Ici, dans ce Morbihan aux reflets magiques, on se laisse guider par le moment pour s’offrir, au choix, une randonnée à vélo sur la Côte Sauvage, une balade à pied le long des kilomètres de plage, voire – lorsque les baromètres sont à la hausse – l’une ou l’autre plongée dans les eaux de l’Atlantique. Surf, char à voile, jet-ski, kayak de mer : l’offre s’adapte aux saisons. Et les golfeurs ne sont pas en reste avec, à portée de drive, les parcours de Saint-Laurent, de Rhuys Kerver ou de Ploemeur Océan.

Cerise sur le gâteau breton : ce ne sont pas les excursions qui manquent dans les environs. Des navettes régulières emmènent les visiteurs – 45 minutes de traversée – sur la divine Belle-Ile-en-Mer ou sur les îles de Houat ou d’Hoëdic.

Le vaisseau-amiral

Mais Quiberon, c’est aussi – et surtout – l’hôtel « Sofitel Thalassa Sea & Spa », monument de la thalassothérapie au niveau mondial. L’adresse est incontournable. C’est le légendaire champion cycliste Louison Bobet qui l’a créé en 1964. Victime d’un grave accident de voiture en 1961, il avait effectué sa rééducation à Roscoff. Conquis par les vertus de l’eau de mer, il décida, en véritable visionnaire, de créer le premier centre moderne de thalasso, à Quiberon.

Au fil des ans, la thalasso a conquis ses galons et les centres se sont multipliés aux quatre coins du monde. Mais Quiberon a néanmoins gardé son statut de capitale mondiale et de référence du bien-être. Racheté par le groupe Accor, le centre de Louison Bobet s’érige désormais en un luxueux resort 5 étoiles, labellisé Sofitel. En véritable vaisseau-amiral. « Un lieu de rêve pour s’imprégner à la fois de l’esprit Bretagne-Sud et de l’art de vivre à la française », explique Bart Van Cauwelaert, le directeur général belge de cet établissement.

Idéalement situé au bout de la presqu’île, face à l’océan, le resort offre des vues à couper le souffle. Le « Sofitel Thalassa » dispose de 126 chambres et suites; le « Sofitel Diététique » en compte 76. Les deux établissements offrent le même confort et le même service et proposent une offre globale. Aux clients de choisir leur type de séjour en fonction de leurs souhaits : remise en forme, santé ou beauté. « Autrefois, la thalassothérapie était souvent contraignante avec des soins et des programmes assez rudes. Aujourd’hui, nous la déclinons sur le mode plaisir sans toucher, bien sûr, à ses bienfaits. Nous mettons en avant un côté lifestyle et transgénérationnel avec des séjours pour toutes les envies. L’idée est vraiment de faire du lieu un véritable resort dans le sens plein du terme », résume Bart Van Cauwelaert qui, avant de faire escale à Quiberon, avait longtemps dirigé le « Sofitel » de Biarritz.

La gastronomie fait partie intégrante des lieux. Le restaurant « La Presqu’île » privilégie les produits locaux et de saison pour revisiter les grands classiques de la cuisine française. Les poissons sont proposés, à la plancha, en fonction des arrivées de la pêche du jour. Le restaurant « Le Delight » est davantage destiné aux clients suivant une cure minceur. Le chef et sa brigade y subliment les produits et les mets en jouant avec finesse sur les saveurs pour concocter des menus légers et sur mesure. Les diététiciennes, présentes à la prise de commande, conseillent d’ailleurs individuellement les convives pour combiner au mieux plaisir et diététique. Un salon « T&Tisanes » complète la démarche et propose une gamme de thés raffinés pour un voyage sensoriel et gustatif.

 

Une offre exceptionnelle

L’offre de thalasso est unique. Elle s’étend sur les 7.000m2 de l’Institut avec, toujours, la mer en toile de fond. Le site de Quiberon a été façonné par les vagues et le vent, ce qui lui confère une énergie océane exceptionnelle. « Nous proposons à nos hôtes de multiples programmes. Mais l’idée de base est toujours guidée par le même objectif : enclencher, grâce aux vertus de l’eau de mer, un cercle vertueux afin d’initier de nouvelles habitudes de vie. C’est dans ce dessein que nous avons mis en place un accompagnement pédagogique efficace et personnalisé avec des thérapeutes, des diététiciennes, des relaxologues et des coachs sportifs », poursuit Bart Van Cauwelaert.

Lieu de déconnexion total, qui transforme le stressant « vous avez un nouveau message » en un relaxant « vous avez un nouveau massage », le « Sofitel » de Quiberon est un cocon qui décline le bien-être à tous les modes. Le programme des cures est très large et s’adapte à tous les profils et à tous les âges. Selon ses besoins, le visiteur privilégiera la remise en forme et le lâcher-prise, le sommeil et la récupération, l’équilibre et la nutrition, la vitalité et l’énergie, la beauté et la jeunesse. Et plus si affinités. « Qu’il s’agisse de faire le plein d’énergie, de se faire cocooner, de débrancher, de lutter contre les effets du temps, de soulager des douleurs ou de mincir, nous essayons de toujours trouver, avec nos experts, des solutions sur mesure… »

Les infrastructures répondent à toutes les attentes. Baigné de lumière naturelle, l’espace détente propose une piscine intérieure à l’eau de mer, un sauna, deux hammams parfumés aux huiles essentielles, un grand bassin à remous extérieur avec vue sur Belle-Ile-en-Mer (inoubliable par beau temps), trois solariums et une salle de cardio-training. L’espace beauté propose sept cabines de soins esthétiques où l’on retrouve l’expertise de marques prestigieuses comme Aquascience, Biologique Recherche, Ligne St-Barth, Kos Paris ou Vitaman. Et comment résister au détour par le « Bistrot de L’Océan » où l’on peut déjeuner ou savourer un jus de fruit en peignoir.

Ce n’est pas un hasard si de nombreuses stars du show-business, des affaires, de la politique ou même des membres de familles royales y ont leurs habitudes. Frank Sinatra était, jadis, un fidèle des lieux. Johnny Hallyday venait régulièrement s’y ressourcer. Isabelle Adjani et Gérard Depardieu sont des habitués.

Oui, si loin du brouhaha des villes, Quiberon est plus que jamais « the place to be ». Face à la mer.

Les soins phares de la thalasso de Quiberon

Détente sous pluie marine : Vous êtes allongé sur le ventre et une
fine pluie d’eau de mer balaie votre corps. Cette bruine iodée a une action
apaisante sur les terminaisons nerveuses.

Enveloppement aux algues: Dans un cocon de crème d’algues, votre
peau et votre organisme font le plein d’actifs, de minéraux et d’oligo-
éléments.

Drainage marin : dans un bain d’eau de mer chauffée,
l’hydrothérapeute modèle votre corps à l’aide d’un jet. Il insiste sur les
articulations et les muscles pour les décontracter.

Modelage sous pluie marine : La pluie d’eau de mer assouplit votre
peau et démultiplie l’action du gommage aux trois sels et du modelage
manuel réalisé avec un sérum marin.

Watermass : Ce palper-rouler à l’eau de mer a un effet relaxant et une
action drainante anticellulite. Le thérapeute masse votre corps à l’aide
d’une tête aspirante qui travaille les tissus.

Cryothérapie : C’est très tendance ! L’exposition à un froid sec entre –
120 et -150° pendant quelques minutes permet d’apaiser les douleurs,
d’améliorer la récupération et d’augmenter la résistance au stress.

« Glamouriser la thalasso »

Le groupe Accor a fait de la thalassothérapie l’un de ses grands axes de
développement. Avec la marque « Thalassa Sea & Spa », il est devenu
leader du bien-être en France grâce à ses établissements au Touquet, à
Fréjus, à Dinard, à Biarritz, à Hyères, à Trouville, à l’île d’Oléron, à
Ajaccio ou, bien sûr, à Quiberon. « Notre souhait est de faire de nos
resorts de véritables lieux de vie où les espaces vont être décloisonnés. La
destination va s’incarner à tous les niveaux afin de maximiser la
dimension ‘dedans-dehors’ et ainsi capitaliser sur l’implantation des sites
dans des lieux d’exception. L’idée est d’aller à la rencontre de toutes les
attentes avec des offres à la carte sur un week-end, sur une semaine,
voire davantage. Et de proposer des offres multiples, notamment au
niveau de la gastronomie. Souplesse, flexibilité, adaptabilité : voilà les
maîtres mots pour démocratiser et glamouriser la thalasso », explique
Bart Van Cauwelaert, également directeur délégué de « Thalassa Sea &
Spa France ».