Le 4ème Major de l’année, le PGA Championship, et le 100ème de l’histoire

par Raymond Green
Après Patrick Reed au Masters, Brooks Koepka à l’US Open et Francesco Molinari au British Open, qui allait enlever le 4ème Major de l’Année? Et surtout qui allait se mettre en évidence du côté de la colonie Européenne afin de convaincre Thomas Bjørn de l’emmener à la Ryder Cup?
Avant l’entame du 4ème et dernier tour, Brooks Koepka et Adam Scott occupaient les deux premières places à respectivement -12 et -10. Fowler, Woodland et Rahm, premier européen, étaient à -9. Tiger Woods était en embuscade à -8 avec 5 autres joueurs dont Jason Day et Justin Thomas notamment, tandis que Molinari n’était pas loin à -7. Thomas Pieters a malheureusement perdu du terrain avec une carte de +1 lors de ce 3ème tour, le voyant pointer à la 15ème place ex-æquo avec un score de -6.
Pourtant, au 4ème tour, avec une carte de -6 au départ du 17, tous les espoirs étaient à nouveau permis, mais Thomas dû se contenter d’un double bogey, laissant définitivement passer la possibilité de remporter le tournoi. Finalement, ce sera une carte finale de -4 et une 6ème place ex-æquo, pas mal tout de même pour notre Thomas national!
Tiger a joué -6 lors de ce dernier tour, ce qui lui permit de faire un sérieux bond dans le classement et terminer seul à la deuxième place. Et cette dernière journée aura démontré que Tiger est toujours là, mais surtout, il a son public qui est bel et bien derrière lui. On peut reparler de réelle Tigermania et il fallait être solide pour ne pa se laisser perturber par les Ti-ger, Ti-ger, Ti-ger… Un joueur est tout de même parvenu à garder ses distances avec le Tigre… Brooks Koepka. Avec 6 birdies et 2 bogeys, il conclura ce PGA Championship de la plus belle des manières afin de mettre ce Major, et par la même occasion le deuxième de l’année, à son palmarès.
Adam Scott complète le podium avec une dernière carte de -3 et Jon Rahm est le premier Européen, un coup de moins que Thomas.